Vous êtes ici : 

  1. Accueil
  2. Informations transversales
  3. Grands formats
  4. Conférence sur le climat
  • Réduire la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer cette page
  • Enregistrer la page au format PDF (maximum 1,5 Méga-octets)
  • Envoyer cette page à un ami
  • Partager sur Google plus (lien externe)

Environnement

Conférence sur le climat

Mis en ligne le lundi 09 janvier 2017

Mardi 17 janvier à 18h30, Joël Guiot animera en salle Mussou une conférence sur les changements climatique.

 Présentation

Je suis directeur de recherche au CNRS et je travaille dans le Centre Européen de Recherche et d’Enseignement des Géosciences de l’Environnement (CEREGE) à Aix-en-Provence. Je suis paléoclimatologue, c’est à dire que j’étudie les climats du passés jusque plusieurs centaines de milliers d’années. J’essaie de comparer les changements actuels et futurs du climat aux variations passées. Je dirige également un Labex, c’est-à-dire un laboratoire d’excellence (en réalité un consortium de 10 laboratoires de toutes disciplines), appelé OT-Med et consacré aux changements climatiques et risques naturels en région Méditerranéenne. Je co-préside également le GREC-PACA, groupe d’experts qui essaie de transmettre l’information sur le changement climatique et ses impacts en PACA aux décideurs et aux citoyens.

 

Comment va se dérouler la conférence du 17/01 ? A qui s’adresse-t-elle et quels sujets seront abordés ?

Je vais partir du constat général que le climat est en train de se modifier avec des impacts de plus en plus clairs sur les écosystèmes continentaux et marins, biodiversité, montée du niveau de la mer, fonte des glaciers et de la banquise … Puis je vais focaliser sur les changements constatés et prévus jusqu’à la fin du 21e siècle en PACA en m’appuyant sur les travaux du GREC-PACA dans les domaines les plus critiques pour la région Méditerranéenne, l’eau, la forêt, l’agriculture, le tourisme, la mer et sa biodiversité, la santé.  La conférence s’adresse au public le plus large possible.   

 

Quel(s) message(s) souhaitez-vous faire passer ?

Le changement du climat est bien réel et a même tendance à s’accélérer. Les accords de Paris issus de la COP21 en décembre 2015 nous exhortent à maintenir le réchauffement global bien en dessous de +2°C. C’est une limite à absolument ne pas dépasser, mais ce sera difficile (on est déjà à +1°C)  et demande un effort de tous (économies d’énergie, énergies renouvelables, transports collectifs, vélo…). Il faut pour cela que les pouvoirs publics mettent en place un système incitatif fort. Notre société ne peut plus être basée indéfiniment sur une croissance quantitative représentée par le PIB, mais sur une amélioration de la qualité de vie (moins de pollution, plus d'espaces verts, un centre ville pour tous, amélioration des transports collectifs, relocalisation de notre économie, agriculture raisonnée …). On voit vraiment qu’on a beaucoup à gagner dans cette évolution. Si l’adaptation est plus facile pour ceux qui ont un revenu suffisant, ça l’est beaucoup moins pour les revenus faibles. Il faut donc mettre en place des aides à l'adaptation. Il ne faut pas dire qu’il y a des problèmes plus urgents à régler, car le changement climatique accroit ces problèmes en amplifiant les inégalités. Par contre la lutte contre le changement climatique implique la mise en place d’une économie plus raisonnée et plus égalitaire susceptible de résoudre des problèmes comme le chômage (par la relocalisation de la production), les maladies chroniques (diminution de la pollution), la cherté de la vie (économies d’énergie), etc...

 

Pensez-vous que les personnes ont vraiment conscience
du changement climatique et de ses impacts ?
Si non, d’où vient selon vous le problème ? (manque d’informations ?)

Le problème du changement climatique est que c’est un processus à long terme, qui est encore grandement masqué aujourd’hui par la variabilité naturelle du climat. Quand on verra de manière tangible ses effets, il sera trop tard. Le climat d’aujourd’hui s’est mis en place pendant les dernières décennies et les mesures qu’on prend actuellement n’auront un effet visible quand dans 20 ans ou plus. Nous n’avons pas l’habitude de nous projeter aussi loin. Il faut bien sûr informer et former sans relâche, mais en évitant le catastrophisme qui a des effets paralysants. Le film « Demain » qui montre des solutions concrètes dans des régions souvent défavorisées est un exemple d’information à effets très positifs

Pour finir comment vous est venu cet intérêt pour le changement climatique (formation ? rencontre ? …).

Très jeune, j’avais déjà un grand intérêt pour la météorologie. Durant mes études universitaires en physique, j’ai eu la possibilité de suivre des cours de météo et de climatologie. On ne parlait pas encore du changement climatique à cette époque (dans les années 70) dans les médias, mais on en parlait déjà dans les milieux scientifiques. J’aimais aussi les disciplines historiques (j’avais suivi au lycée un parcours d’humanités gréco-latines) et c’est finalement la paléoclimatologie, qui est l’histoire du climat, qui s’est présentée à moi, un peu par hasard, il faut l’admettre.

 
Conférence sur le changement climatique

Mardi 17 janvier à 18h30 en salle Mussou

Entrée libre

500

350

Informations du bas de page

Mairie de La Garde Rue Jean-Baptiste Lavène
83130 La Garde

http://www.ville-lagarde.fr/grands-formats-410/conference-sur-le-climat-1225.html?cHash=1d9f419045ba0dd0a9dc5cffcef0b24b

Réalisation : Stratis