Ma Ville

Le littoral

A la rencontre d’un bord de mer préservé

S’étendant sur 3 km, le littoral gardéen est riche d’une faune et d’une flore typique des rivages méditerranéens. Les sentiers du littoral et sous-marin vous ouvrent l’accès à ces merveilles à préserver. Loin du tourisme, la plage Magaud et l’anse San Peyre avec son petit port de pêche sont des lieux confidentiels qui s’offrent à vous.

Suivez le sentier du littoral

De Saint-Mandrier à Hyères, calanques, presqu’îles, criques, baies, anses et petites plages se succèdent pour offrir aux promeneurs une palette de paysages. Entre la Tour Royale (Toulon) et l’anse Magaud (La Garde), le sentier offre un panorama exceptionnel sur la Rade de Toulon, la presqu’île de Giens, le Cap de Carqueiranne et Saint-Mandrier. Au fil du parcours, vous admirerez la Tour Royale du XVIe, première tour à canon construite en bord de rade, le port Saint-Louis, ses pointus et ses cabanons multicolores…

La balade est également bucolique puisque sur votre chemin, vous pourrez contempler les espèces méditerranéennes telles que l’arbre de Judée ou les acanthes. L’arrivée à l’anse Magaud est une invitation à pique-niquer au bord de l’eau ou à déjeuner en terrasse à l’ombre des canisses.

Le saviez-vous ? Le sentier du littoral trouve ses racines dans le sentier des douaniers, créé sous le premier Empire, pour déjouer la malice des contrebandiers, mais aussi pour assurer la surveillance des côtes.

Douceur et quiétude à la plage Magaud

Imaginez de hautes falaises sur lesquelles se sont accrochés des pins. En contrebas, une plage de rêve aux petits galets et à l’eau cristalline : bienvenue à Magaud !

Bien connue des Gardéens qui en gardent jalousement le secret, la plage Magaud, c’est tout l’esprit de la Provence authentique en bord de mer. Le sentier sous-marin est à portée de palmes pour que chacun puisse se familiariser avec l’éco-système et ainsi mieux le protéger. A noter : la baignade est surveillée en période estivale* par les sapeurs-pompiers.

*de 10h à 19h, du 1er week-end de juin au 1er week-end de septembre.

San Peyre, la sauvage

Cabanons de pêcheurs colorés âgés d’une centaine d’années, et falaises abruptes, campent le décor de la plus discrète des anses : San Peyre.

Plus sauvage que sa grande sœur Magaud, San Peyre se mérite. Pour y accéder, deux options :

  • à pied, après avoir garé sa voiture avenue du commandant Houot, à l’entrée du chemin indiquant « Anse San Peyre – Accès à la mer » (situé à 600 mètres du chemin du fort Sainte Marguerite) – Empruntez un chemin escarpé composé d’escaliers;
  • par la mer, le canoë-kayak (renseignement pour une location : Office de tourisme du Pradet : 04 94 21 71 69) est le moyen idéal pour longer les falaises, admirer la grotte dite « des amoureux » et bénéficier d’un panorama exceptionnel.

Devant le « village », un chaland de béton coulé en 1958 protège le port des intempéries. L’été, les baigneurs s’y installent et s’en servent de plongeoir pour rejoindre la grande bleue.