Ma Ville

Economie d’énergie

Maîtriser sa facture énergétique, c’est participer activement à la protection de l’environnement. A La Garde, tous les projets de construction de la ville intègrent le facteur développement durable et utilisent au mieux les énergies renouvelables.

Des constructions durables

Le Mas Jouve

Le Mas Jouve a été la première construction bioclimatique de la commune. Avec un système de chauffage par géothermie, la récupération des eaux de pluie et une isolation performante, ce bâtiment destiné aux enfants se fond parfaitement dans un paysage de pins et d’acacias et respecte l’environnement.

La tribune Joël Audevard

La tribune Joël Audevard est une infrastructure sportive au cœur du complexe sportif Guy Môquet qui allie haute performance et respect de l’environnement, grâce à un dispositif de 16 panneaux solaires pour l’alimentation en eau chaude et chauffage.

Le complexe scolaire et éducatif Santoni

Le complexe scolaire et éducatif Santoni qui comprend l’école maternelle Eliette Santoni et le Jardin d’enfants Leï Drolles utilise des candélabres autonomes énergétiquement (éolien, photovoltaïque), le recyclage de l’eau (arrosage, toilettes),
un tableau de bord énergétique, des panneaux solaires et photovoltaïques, un éclairage domotisé avec des lampes basse consommation, une exposition du bâtiment qui tire le meilleur parti des éléments naturels et une isolation  par thermopierres… Tous ces choix qui permettent concrètement de préserver les ressources naturelles.

Les autres bâtiments écolos de la Ville

La résidence pour jeunes Le Florès, le pôle Jean-Baptiste Clément, le multi-accueil Les Elfes, la crèche familiale Les Lutins.

Bâtiments communaux

Pour maîtriser les dépenses d’énergie, la Ville a réalisé un état des lieux des bâtiments publics les plus anciens. Suite à ce diagnostic énergétique, 20 sites dits « énergivores » seront réaménagés afin de faire de réelles économies d’énergie. Par ces investissements pérennes et responsables, la commune compte maîtriser ses charges, préserver les ressources naturelles et réaliser une économie de 30 % sur ses dépenses énergétiques. Panneaux solaires, éoliennes, ampoules basse consommation, récupération des eaux de pluie, chaudière à granulés de bois, radar de présence pour l’éclairage, nouvelle isolation… trouveront leur place au sein du parc immobilier communal.

Eclairage public

L’enjeu de l’éclairage public est de maintenir un haut niveau de prestations pour les riverains et les usagers tout en conjuguant économie, confort et sécurité.

En 2009, la Ville a donc décidé de mieux gérer son parc lumière et s’est fixée une baisse de 30 % de sa facture énergétique d’ici 2014. Pour cela, la municipalité investit 900 000 euros (2010-2014) et a entrepris le remplacement des lampes par de nouvelles ampoules basse consommation qui font preuve d’un rendement lumineux nettement amélioré, d’une durée de vie plus longue et d’une consommation d’énergie réduite parfois de 50 %.

La Ville a également opté pour la réduction de l’intensité lumineuse de certaines rues aux heures creuses de la nuit afin d’optimiser les dépenses au plus juste.